Comment créer un Tiers-lieu Responsable ?

Vous avez pour projet de créer votre propre tiers-lieu ?
Vous voulez proposer un lieu de rencontre qui soit éco-responsable et durable ?

Vous faites le bon choix : défini comme un espace qui n’est ni tout à fait le lieu de travail, ni tout à fait la maison, le tiers-lieu préfigure d’ores et déjà parmi les espaces de travail de demain.

Et d’autant plus dans un contexte où les entreprises cherchent à mutualiser et à minimiser leur impact écologique, la conception de ces tiers-lieux doit être rigoureusement réfléchie de façon à ce que ces derniers soient plus vertueux et respectueux de l’environnement.

Créer son tiers-lieu est un projet long et exigeant. Et oui, pour réaliser votre rêve et voir votre projet se réaliser, de nombreuses étapes, recherches et réflexions autour du cahier des charges de votre tiers-lieu sont requises. Tenez bon ! Malgré les potentielles déconvenues et les années d’investissements, la réalisation et l’ouverture d’un tel lieu, de VOTRE tiers-lieu, est un jeu qui en vaut la chandelle !

Avec notre expérience depuis 2010 en France et 1998 en Angleterre, nous avons identifié les bases fondamentales de tout projet de tiers-lieu durable et les avons capitalisées dans un livre blanc gratuit « Le Guide pour Créer son tiers-lieu professionnel et responsable » à télécharger. Découvrez ci-dessous quelques-uns de nos conseils pour créer votre propre tiers-lieu responsable !

Qu’est-ce qu’un tiers-lieu “responsable” ?

Espaces physiques portés par une communauté, les tiers-lieux permettent aux personnes de partager librement et de créer, ensemble, le monde de demain. Véritable espace de rencontre, un tiers-lieu responsable est l’occasion idéale pour les organisations agissant pour une société juste, équitable et respectueuse de l’environnement de partager au quotidien les mêmes espaces de travail et de vie, pour créer des écosystèmes riches de synergies.

Le tiers-lieu représentant les valeurs des personnes portant le projet, chaque projet de tiers-lieu est donc unique. On le dit souvent, il existe autant de types de tiers-lieux que de personnes qui les créent. Par ailleurs, on dit qu’une structure est responsable lorsqu’elle intègre, de façon globale, son impact environnemental dans ses critères de décision.

Cependant, il est important de préciser que cette responsabilité ne repose pas seulement sur une dimension environnementale, mais également sur une dimension sociale et financière. C’est pourquoi, afin d’être responsable, les tiers-lieux voulant être défini comme tel se basent sur l’approche du « triple bilan ». Avec cette approche, l’objectif est d’avoir un impact positif aussi bien sur l’aspect environnemental, social et financier.

 Du choix des matériaux à la sélection des sociétés qui seront résidentes, chaque étape de la vie du bâtiment doit donc être réfléchie afin d’en faire un lieu rigoureusement écoconçu et écogéré centré sur l’immobilier durable.

L’immobilier durable pour un bâtiment écologique et responsable

Lors de la création de votre tiers-lieu, il est primordial que vous anticipiez les éléments de construction et que vous ayez en tête qu’il s’agisse d’un investissement sur toute la durée de vie du bâtiment.

Pour un bâtiment écologique, la construction peut notamment s’appuyer sur une approche low-tech, une démarche visant à développer des solutions aussi faiblement « technologisées » que possible, cela dans une optique de durabilité et de préservation de l’environnement. L’approche low-tech permet, entre autres, de minimiser l’énergie requise à la production et à l’usage et, ainsi, de réduire l’utilisation des ressources et/ou matériaux rares.

Il s’agit par ailleurs de s’intéresser à l’aspect thermique de votre tiers-lieu et au développement de celui-ci. Investir dans l’isolation thermique est notamment un excellent moyen de réduire les pertes de chaleur. En effet, une bonne isolation thermique minimise les besoins en énergie et réduit jusqu’à 80 % la facture d’énergie et la pollution, en réduisant notamment les rejets de gaz à effet de serre.

Réduire l’impact environnemental d’un bâtiment ? Exemple !

Pour nos projets, l’approche low-tech est notamment utilisée pour le confort thermique l’hiver et par des moyens passifs et simples. Par exemple, sur notre projet de tiers-lieu WIKIVILLAGE à Paris, cela se traduit par l’absence de climatisation active classique et la mise en place de dispositifs passifs tels qu’une forte inertie thermique de la structure, qui est favorisée par l’utilisation de terre crue, de brise-soleil et de stores. Nous avons également mis en place :

  • Une ventilation naturelle en journée par ouverture manuelle des fenêtres ;
  • Une ventilation naturelle nocturne avec ouvrants motorisés ;
  • Une ventilation mécanique en journée (renouvellement d’air hygiénique) ;
  • Des bureaux équipés de brasseurs d’air ;
  • Quelques cloisons en terre crue en zone Sud-Est (la plus exposée au rayonnement du soleil en été) à tous les étages ;
  • Des pré-traitements de l’air neuf par une batterie froide.

Par ailleurs, les études que nous avons menées montrent que l’écart sur le confort est peu significatif entre l’utilisation d’ouvrants non-motorisés ou motorisés, l’air entrant la nuit étant suffisant pour rafraîchir le bâtiment.

Ce choix vous permettrait donc de mettre en œuvre cette vision low-tech, de faire baisser les coûts et d’éviter les problèmes de maintenance tout en ayant que peu d’impact si une bonne sensibilisation est menée auprès de vos usagers et usagères. Et il en existe plein d’autres !

creation tiers lieu paris
Le projet de tiers-lieu responsable WIKIVILLAGE

Des matériaux à impact positif, c’est mieux !  

Pour poursuivre dans cette responsabilité, vous pouvez utiliser des matériaux biosourcés (isolants, façades en bois local, …), qui protègent l’environnement en réduisant les émissions de gaz à effet de serre, et maximiser le réemploi. Par exemple, ETIC est partenaire de l’ARESO, une association qui accompagne les entreprises dans le réemploi des matériaux, en récupérant notamment des tuiles, de la charpente, des fenêtres, etc.

Pendant le développement de votre tiers-lieu, vous pouvez également anticiper le cycle de vie du bâtiment, y compris son exploitation et même sa déconstruction ! Il est notamment préférable d’utiliser du bois local afin de faciliter le démontage du tiers-lieu en cas de besoin. La récupération de ces composantes peut alors permettre d’en faire de nouvelles ressources ensuite.

Afin de réduire votre impact environnemental, nous vous conseillons de réutiliser, dans la mesure du possible, tous les composants. Par exemple, les radiateurs en fonte sont plus performants que les nouveaux radiateurs du marché. Malheureusement, ces derniers sont trop coûteux à produire et à transporter. Ainsi, il serait intéressant de réutiliser ces appareils, destinés initialement à être abandonnés ou jetés, en les faisant nettoyer et réparer afin de limiter votre consommation de produits neufs.

Concevoir un tiers-lieu dynamique en faveur de l’insertion sociale

Dans le secteur de l’immobilier durable, la responsabilité repose également sur une dimension sociale. La création d’un tiers-lieu est alors pour vous à l’occasion de vous inscrire dans une véritable démarche de création d’emploi à l’échelle locale et de marquer votre volonté de réimplantation d’activités économiques innovantes au sein de votre territoire.

Il est notamment possible de réaliser de l’insertion et de la formation durant le chantier de votre nouveau bâtiment écologique. Certains organismes sont spécialisés dans ce domaine, comme l’AMAE, une association d’insertion offrant des formations de sécurité ou d’électricité, qui nous accompagne sur notre co-projet de tiers-lieu à Toulouse.

Votre projet de tiers-lieu responsable peut également être générateur d’emplois. En faisant appel à des entreprises de quartier, notamment dans les Quartiers Prioritaires Politique de la Ville, vous permettez, à terme, de mieux concevoir et insérer votre projet ESS dans l’écosystème.

impact social tiers lieu
Le chantier de réemploi d’un projet de tiers-lieu à Toulouse

Envie d’aller plus loin dans la création de votre tiers-lieu ?

Il existe une multitude de façons de créer votre tiers-lieu : de la construction du bâtiment au choix des différentes parties prenantes, vous avez la possibilité de créer un espace unique, durable et à impact positif.

Alors, si vous aussi, vous avez envie de vous lancer dans l’aventure, nous avons conçu un livre blanc “Créer son tiers-lieu professionnel et responsable” à télécharger gratuitement pour vous donner les étapes principales à suivre pour créer votre propre tiers-lieu responsable et avoir toutes les cartes en main !