Les 6 types de tiers-lieux les plus rencontrés

Vous vous intéressez aux tiers-lieux ? Vous aimeriez en savoir plus sur ces espaces de demain ?

Fablabs, Repair Cafés, lieu d’exposition, espaces de coworking,… et parfois tout à la fois, les tiers-lieux peuvent prendre des formes très diverses !
Pourtant, ils ont tous en commun la volonté de réunir différentes activités, de participer au développement du territoire, et d’animer une communauté de personnes qui partagent les mêmes valeurs et les mêmes ambitions.

Alors c’est parti pour une rapide définition et un tour d’horizon des grands types de tiers-lieux existants !

Qu’est-ce qu’un tiers-lieu ?

Un tiers-lieu peut se définir comme un espace ouvert où tous et toutes peuvent se rendre pour travailler, s’approprier des savoirs et tout simplement se rencontrer. Véritable levier d’innovation grâce aux projets collaboratifs qu’il encourage, le tiers-lieu peut proposer des espaces, des services, des équipements, des conseils, ou même des ateliers et des évènements.

Aussi bien pérenne qu’éphémère, un tiers-lieu a pour objectif de permettre des interactions entre des personnes et des structures qui n’avaient pas vocation à se croiser autrement et souvent de promouvoir le territoire sur lequel il est implanté. Ainsi, grâce aux activités diverses et variées que propose un tiers-lieu, de nouvelles collaborations et de nouveaux projets peuvent voir le jour.

Le « faire ensemble » est donc le maître-mot de ces espaces, partagés aussi bien par des particulier‧ères que par des entreprises. La communauté qui anime le lieu est amenée à créer, à former et se former, à renforcer le lien social et à innover.

Différents types de tiers-lieux ?

Il n’existe pas de « modèle-type » de tiers-lieu à proprement parler, car chacun d’eux se construit selon les spécificités du territoire et selon les besoins des organisations et des habitant‧es. Comme on aime le répéter, « il existe autant de types de tiers-lieux que de personnes qui en créent ». Un tiers-lieu peut donc tout aussi bien être un espace de coworking qu’un laboratoire d’innovation, qu’un bar, etc.

Par exemple, certains tiers-lieux vont se concentrer sur l’aspect culturel tandis que d’autres vont davantage s’intéresser à l’aspect social. Pour vous aider à mieux cerner les différents types de tiers-lieux qu’il peut exister, nous les avons rassemblés dans de grandes familles au travers de cette liste non exhaustive. La frontière entre chaque famille est parfois très fine et certains tiers-lieux peuvent se reconnaître dans plusieurs familles, c’est là toute la beauté de ces lieux atypiques !

Chaque tiers-lieu est donc unique ! Ses fondateur‧rices sont libres de choisir les activités du lieu, mais aussi ses valeurs, ses publics, etc.
Par exemple, un tiers-lieu peut être responsable et prôner des valeurs autour de l’écologie, de l’engagement social, tout comme se concentrer sur l’accueil du public et l’organisation d’évènements.

1- Les tiers-lieux professionnels, l’immobilier d’entreprise nouvelle génération

Espaces ouverts, salles de réunions, bureaux, coworking,… Les tiers-lieux professionnels peuvent être constitués d’espaces de travail multiples, privatifs ou communs selon les besoins des résident‧es.

Les tiers-lieux dits professionnels concentrent donc des travailleur‧ses de diverses entreprises au sein d’espaces de travail partagés. Les salarié‧es des environs y viennent pour y travailler, échanger, et partager des outils grâce à la mutualisation des ressources (cuisine, imprimante, connexion internet, etc.).

Cette famille de tiers-lieux peut se définir comme un espace hybride, c’est-à-dire que les résident‧es pourront y retrouver tout le confort de leur chez-soi, mais également tous les équipements, partagés, nécessaires pour travailler dans de bonnes conditions.

Indépendant‧es, télétravailleur‧ses, artistes, ou salarié‧es d’une entreprise résidant dans le tiers-lieu, tous et toutes peuvent venir y exercer leur activité et être amené‧es à faire des rencontres qui pourront tout aussi bien déboucher sur une belle amitié que sur un projet professionnel commun. C’est pour cette raison et bien d’autres qu’on dit que les tiers-lieux favorisent la mixité sociale !

Le coworking est notamment l’un des espaces qu’on retrouve le plus dans ce type de tiers-lieux. Celui-ci regroupe plusieurs travailleur‧ses, le plus souvent indépendant‧es, au sein d’un même espace grâce à des bureaux fixes ou non.

Si ce type de tiers-lieux vous intéresse, nous avons d’ailleurs conçu un guide gratuit de 10 pages avec tous nos conseils pour aider ceux et celles qui souhaitent créer un tiers-lieu professionnel et responsable à télécharger.

Le tiers-lieu professionnel LE VINGT-DEUX à Castres géré par ETIC – Foncièrement Responsable
LE VINGT-DEUX, un tiers-lieu professionnel à Castres géré par ETIC – Foncièrement Responsable

2- Les tiers-lieux sociaux pour un impact positif

Comme son nom l’indique, le tiers-lieu social va répondre à des enjeux sociétaux et tenter de sensibiliser le grand public. Le tiers-lieu va alors être composé d’acteurs et actrices de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS), de l’économie collaborative ou numérique.

Les cafés sociaux sont un excellent exemple de cette famille de tiers-lieux. Ces derniers peuvent notamment proposer un accompagnement pour les personnes âgées, en situation de précarité économique ou de fragilité sociale. Cette aide peut passer par un soutien administratif, par l’organisation d’activités pour rompre avec l’isolement sociale, ou tout simplement par une oreille attentive.  

Dans d’autres tiers-lieux, l’engagement social pourra se manifester autrement. Ces résident‧es pourront notamment lutter contre des problématiques actuelles comme l’inégalité des chances, la pauvreté, l’accessibilité au logement, etc.

3- Les tiers-lieux d’innovation, nid d’idées et d’expérimentation

Grâce au partage des compétences, un tiers-lieu va donc favoriser l’émergence de projets innovants.

Nous pouvons notamment retrouver les Fablabs, aussi appelés « laboratoires de fabrication ». Ouverts aussi bien aux particulier‧ères qu’aux professionnel‧les, les Fablabs mettent à disposition des outils et du matériel (imprimantes 3D, découpeuses laser, machines à coudre, etc.) pour permettre à chacun‧e de concevoir un objet et de le tester. Un Fablab stimule l’imagination et l’expression et donc l’innovation. Spécialistes, bricoleur‧ses amateur‧rices, étudiant‧es, artistes, retraité‧es … le tiers-lieu est ouvert à toutes et à tous, quel que soit le niveau de formation.

Toujours sur le même principe, nous pouvons retrouver les hackerspaces. Il s’agit de tiers-lieux où tous et toutes peuvent collaborer pour monter un projet, souvent autour de l’informatique et de la technologie. Les hackerspaces s’adressent donc à des profils variés qui sont invités à mettre en commun leur savoir-faire pour prototyper puis déployer leur projet.

Il existe également les Living Labs, qui favorisent l’innovation ouverte. Il s’agit ici de sortir la recherche des laboratoires pour la rendre accessible dans la vie quotidienne. Les Livings Labs permettent alors de tester, dans des conditions réelles, des services, des usages ou encore des produits ! Ces tiers-lieux reposent sur le principe de co-création, en mettant en lien des acteurs et actrices d’horizons parfois très différents.

4- Les tiers-lieux culturels, entre art et loisir

Expositions, concerts, bars, médiathèques, centres de culture, … tous ces espaces peuvent constituer des tiers-lieux culturels. Souvent centrée autour d’évènements artistiques, cette famille de tiers-lieux a pour mission d’animer la vie culturelle du territoire. Véritable espace d’inclusion sociale, chacun‧e est invité‧e à participer, à partager ses savoirs et sa culture.

Le tiers-lieu culturel La Halle Tropisme à Montpelier porté par illusion & macadam
La Halle Tropisme, un tiers-lieu culturel porté par illusion & macadam à Montpellier

5- Les tiers-lieux nourriciers pour une alimentation plus responsable

De plus en plus de tiers-lieux nourriciers voient le jour. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Lorsqu’on parle d’enjeux environnementaux, l’alimentation est un élément à ne pas négliger. Pour préserver la planète, des actions phares pour la transition alimentaire (du côté de la production autant que du côté de la distribution et de la consommation) sont nécessaires. Les tiers-lieux nourriciers mènent une réflexion autour de la transition écologique et trouvent des solutions sur la thématique de l’alimentation et de la production locale. L’objectif ? Diminuer l’impact sur l’environnement, sensibiliser, changer les pratiques alimentaires, et développer l’activité des producteur‧rices locaux‧ales.

Le tiers-lieu nourricier peut alors être un espace agricole, un jardin partagé, un élevage, ou tout cela à la fois. Ces lieux représentent une réelle opportunité de renforcer les liens entre consommateur‧rices et producteur‧rices.

6- Les tiers-lieux de service au public

En proposant des services de proximité, cette famille de tiers-lieux vise à améliorer la qualité du service public. Le lieu peut notamment être portée par une collectivité ou une association.

Un tiers-lieu de service au public pourra par exemple faciliter les démarches administratives des habitant‧es grâce à des outils de communication et des connexions internet en libre accès, mais pourra également prendre la forme de conciergerie, de commerces multi-services, etc.

Le tiers-lieu de service au public L’Auberge de Boffres co-porté par Village Vivant
L’Auberge de Boffres, un tiers-lieu de service au public co-porté par Village Vivant

Bien entendu, cette liste de familles de tiers-lieux n’est pas une liste exhaustive. Chaque tiers-lieu se crée selon les besoins du territoire et les attentes de ses fondateur‧rices et de ses occupant‧es : il en existe donc une multitude.

Nous espérons que cet article vous aura donner envie de vous rendre dans un tiers-lieu et pourquoi pas, de créer votre propre tiers-lieu !